Skip to main content

Cette visite de la Camargue ayant été particulièrement appréciée, ce n'est pas moins de deux plumes qui ont souhaité nous faire parvenir un compte rendu. Plutôt que de les dénaturer en en faisant une synthèse, nous vous les livrons chacun dans leur intégralité.

Un grand merci aux contributeurs!

----------------------------------------------------------------------------

BELLE ET SEBASTIEN EN CAMARGUE (épisode inédit)

Par une matinée ensoleillée du 13 Avril, notre couple célèbre et bien aimé Belle (alias Pascale) et Sébastien (son époux) nous avait donné rendez-vous au Domaine Royal de Jarras à Aigues Mortes.

Belle avait réuni dans un petit train ( pas de risque de brebis égarées! ) son beau troupeau de 18 Porsches pour découvrir une partie des 900 hectares dont 500 de vignes d’un seul tenant, plantés sur des terres témoins de nombreux évènements historiques.

Et sous la houlette de Pascale, visite commentée d’Aigues Mortes.

La matinée s’acheva au Dit Vin où un copieux et délicieux déjeuner typiquement camarguais nous attendait. Pour digérer, promenade sur ou autour des remparts.

Ensuite retour à l’hôtel via un circuit concocté pour laisser la bride sur le cou aux Porsches et régaler les yeux des paysages camarguais, hors des sentiers battus. Le traditionnel road book nous fut distribué et là…grande surprise un road book ARTISANAL créé par la la douce Belle qui avait ‘snobé’ traitement de texte, Google et consort!

Grand moment d’aventure car le troupeau se dispersa et à chacun son… interprétation du dit road book. Les équipages empruntèrent des chemins différents mais tous les chemins aboutirent quand même à l’hôtel de La Grande Motte.

Pour clore la journée une petite marche de 15 minutes pour mériter un inoubliable porcelet rôti ( bravo Dominique.)

Le dimanche , frais et dispos, le troupeau fut dirigé vers la manade du Sauvage et embarqué dans un grand char…à boeufs mais attention une version ‘revisitée' avec de grands bancs très durs, le prix à payer pour assister quelques centaines de mètres plus loin, à un étonnant spectacle de dressage de taureaux élevés exclusivement pour les courses camarguaises, rien à voir avec les corridas; Âmes sensibles vous pouvez rester avec nous!

Un apéritif avec mouclade sur la plage nous fut promis. Mais nous dûmes garder l’eau à la bouche et cela sur plusieurs kilomètres d’un sentier caillouteux, ah! quelle semblait loin cette plage!

Et pour déjeuner, une paella.

Ce weekend, hélas, arrivait à sa fin et avec regret nous dûmes nous quitter.

Les participants n’oublieront pas la bonne humeur permanente de Pascale et de Sébastien, une organisation parfaite et une convivialité sans faille.

Merci à Pascale et à Sébastien, à quand la prochaine?

Henriette

----------------------------------------------------------------------------

Tout a commencé par une magnifique découverte gastronomique bien cachée en pleine nature au bord d’une rivière à Sévirac : l’auberge de Madale, la bien nommée, pour assouvir la nôtre. Quel talent Marc !

Puis, accueil de l’organisation Valette pour l’installation « au poil », au camp de base « Le Prose » à La Grande Motte… Bon d’accord, coïncidence, mais pas de sous-entendu !

Belle et bonne ambiance en soirée. Pascale, Sébastien et Marc nous détaillent par le menu le programme de ce weekend Camarguais plein de promesses.

Dès le lendemain matin, le petit train mis à notre disposition, avec ventilation anti-moustique et vue panoramique, nous mène visiter le vignoble exceptionnel de plus de 600 hectares, avec vignes centenaires, du domaine de Jarras. Retour en gare avec dégustation des vins et buffet campagnard…

Bien calé, déjà, tous nos amis Porschistes du Club Toulouse-Gascogne ont rejoint la médiévale Aigues-Mortes pour une visite et un déjeuner « Dit vin »… Après-midi ensoleillé pour un superbe mini-rallye au travers des mas et villages camarguais. Pascale et Sébastien : Chapeau !

Dans la fraicheur matinale, mais toujours sous le soleil, départ pour le Domaine du Sauvage, superbe et authentique manade camarguaise. Accueil on ne peut plus chaleureux des manadiers, gardiannes et gardians qui nous ont offert un moment d’authenticité rare, en nous faisant découvrir le quotidien de leur travail et celui de leurs chevaux au milieu des taureaux. Du physique, de la rusticité, mais surtout un amour du métier et de ces bêtes si particulières.

Puis, en voiture, ou plutôt « en remorque » pour 45 minutes de voyage, toujours dans la joie et l’allégresse, jusqu’à la mer au travers des marais, canaux et petites rivières piquetés de flamands roses, cygnes et autres colverts.

Sangria et moules à la camarguaise sur la plage… Un vrai bonheur et toujours du soleil.

Retour à la manade en début d’après-midi autour d’une paella maison au riz de Camargue, comme il se doit.

Deux journées d’amitié, d’heureuses découvertes et de plaisirs renouvelés que nous garderons dans nos cœurs jusqu’à la prochaine sortie. Grace à tous nos amis du bureau du Club Porsche Toulouse Gascogne, Pascale et Sébastien qui se sont tant investis pour notre plaisir et tous les amis membres que nous avons hâte de retrouver.

Pierre

Suivre Porsche Club Toulouse Gascogne